Entropion


 

Entropion de la paupière inférieure chez un chat.
L’œil est tenu mi-clos et les poils irritent la cornée

A l’état normal, la position de la paupière doit permettre la protection de l’œil et le recouvrement de la surface oculaire lors des clignements. L’entropion se définit comme un enroulement de la paupière vers l’intérieur. La peau de la paupière frotte alors sur la surface oculaire et notamment la cornée. Cette anomalie affecte le chien et plus rarement le chat. Chez les animaux, la présence de poils sur la peau aggrave l’irritation et peut provoquer des dégâts parfois importants sur la cornée. Il existe une prédisposition raciale bien connue chez le Shar Pei et le Chow Chow, bien que toutes les races puissent être touchées. Les symptômes sont dominés par des yeux tenus clos et un écoulement oculaire, signes de douleur. La solution est toujours chirurgicale et consiste à supprimer l’excédent de peau responsable de l’enroulement. Une consultation préalable est nécessaire pour déterminer avec précision quelle technique chirurgicale est la plus appropriée. Suite à l’opération, un traitement médical simple est mis en place. Le pronostic de ce type d’anomalie est favorable dans la majorité des cas, à condition d’intervenir avant que des lésions cornéennes n’apparaissent. A ce titre, la chirurgie de l’entropion peut même être envisagée chez des sujets âgés de quelques mois seulement.

Entropion de la paupière supérieure chez un chien.
La paupière est enroulée vers l’intérieur.
Les poils frottent sur la cornée et provoquent un ulcère profond