Glaucome


Le glaucome, « voleur de vision », est une des premières causes de cécité chez le chien.

Le terme de glaucome définit un groupe d’affections pouvant être causées par des facteurs variés, dont le principal est l’augmentation de la pression intraoculaire chez l’homme comme chez l’animal.

Chez le chien, ces affections se caractérisent par une obstruction de la voie d’élimination du liquide intraoculaire (humeur aqueuse), ce qui entraine une augmentation de la pression intraoculaire. Cette augmentation de pression altère de façon aigue et/ou chronique le flux sanguin rétinien et le fonctionnement des cellules rétiniennes (cellules ganglionnaires de la rétine), et aboutit à la mort des cellules ganglionnaires de la rétine. La conséquence est la cécité définitive de l’animal, accompagnée de souffrances liées à l’augmentation de la taille du globe oculaire (buphtalmie), à l’impossibilité de fermer les paupières et au développement de lésions cornéennes (ulcères).

A ce jour et dans la majorité des cas, le diagnostic du glaucome et la mise en place du traitement chez le chien sont trop tardifs et ne permettent pas de maintenir la vision à long terme.

Plusieurs paramètres peuvent expliquer ce constat :

  • Les signes cliniques du glaucome chez le chien sont variables et peu spécifiques.
  • Les signes cliniques apparaissent lorsque le glaucome est en phase d’état, donc lorsque les lésions rétiniennes sont déjà en cours de développement.
  • Le traitement utilisé en première intention (traitement topique par gouttes) est en général peu adapté à la gestion de la pression intraoculaire chez le chien contrairement à l’homme.
  • Les traitements chirurgicaux ne sont réalisables que dans un faible nombre de centres d’ophtalmologie vétérinaire en France.

En conclusion, le glaucome est toujours une urgence dont la prise en charge relève du spécialiste.